La Neurothérapie par Mouvement Oculaire…

dessin mouvement oculaire

Au cours des vingt dernières années, des progrès importants ont été  réalisés dans le domaine des soins aux traumatismes et à la souffrance psychique. Plusieurs nouvelles techniques thérapeutiques dont les plus connues sont les techniques de mouvements oculaires.

Les techniques de mouvements oculaires doivent leur efficacité au phénomène des mouvements des yeux rapides (REM : Rapid Eye Movement). Quand l’individu rêve, ses yeux bougent de droite à gauche. Le contenu du rêve reflète souvent des problèmes du jour et des difficultés psychologiques. 

Ces techniques ne se limitent pas qu’aux mouvements oculaires et fonctionnent tout aussi bien avec l’ouïe ou le toucher.

Photo de Nandhu Kumar sur Pexels.com

Alors que les formes traditionnelles comme l’EMDR et autres étaient destinées à soigner des souvenirs traumatiques. Il est possible d’élargir le champ d’application de la technique pour aborder toutes les émotions pénibles.  Au lieu de se pencher sur les souvenirs troublants, il est possible de se servir de ces techniques  pour soulager la détresse psychique dans l’instant présent.

Pour exemple, une étude sur l’exposition aux virus de la grippe montre que 27% des personnes peu anxieuses contractent la maladie, contre 57% des personnes très anxieuses. La dépression également prédit une évolution négative des maladies.

Dans les situations de stress, le corps secrète des substances (prolactine, opiacées, etc.) qui modifient le comportement. Régler le problème du traumatisme permet de revenir à des seuils normaux.

schéma Amygdale hippocampe …

Notre cerveau a un moyen naturel de se remettre de souvenirs et d’événements traumatiques. Ce processus implique une communication entre l’amygdale (signal d’alarme en cas d’événements stressants), l’hippocampe (qui facilite l’apprentissage, y compris la mémoire sur la sécurité et le danger), et le cortex préfrontal (qui analyse et contrôle le comportement et les émotions).

Tous les aspects d’une vie peuvent être traumatisants, mais il y a six aspects pathologiques pour lesquels l’amygdale peut être mise en cause. Ils sont souvent appelés « amygdale based disorders », des désordres basés sur l’amygdale :

Attaques de panique
Photo de Everton Nobrega sur Pexels.com
Phobies
Photo de Nick Bondarev sur Pexels.com

Syndromes de stress post-traumatiques
The Screaming (Edvard Munch), screenprint of Andy Warhol, 1984• Crédits : AFP
Douleurs chroniques
Photo de Andrea Piacquadio sur Pexels.com
Emotions pathologiques
Photo de Harrison Haines sur Pexels.com
Somatisation
les six aspects pathologiques pour lesquels l’amygdale peut être mise en cause

Bien que de nombreuses expériences traumatisantes puissent être gérées et résolues spontanément, elles ne peuvent être traitées sans aide.

Les réponses au stress font partie de notre instinct naturel de combat, de fuite ou de figement. Lorsque la détresse d’un événement perturbant persiste, les images, les pensées et les émotions bouleversantes peuvent créer un sentiment de débordement, d’avoir l’impression d’être encore bloqué dans un tel moment, comme être figé dans le temps.

La Neurothérapie par.Mouvements.Oculaires. aide le cerveau à traiter ces souvenirs et permet de désensibiliser, c’est à dire qu’on se souvient encore de l’expérience, mais sans la réponse de combat, de fuite ou de figement.

La N.M.O., tout comme en hypnose, n’exige pas de parler en détail du problème. La N.M.O, plutôt que de se concentrer sur le changement des émotions, des pensées ou des comportements résultant du problème, permet au cerveau de reprendre son processus de guérison naturel. La N.M.O est conçue pour résoudre les souvenirs traumatiques non traités dans le cerveau.

Une partie de la thérapie comprend une alternance de mouvements oculaires, de sons ou de tapotements (ce qu’on appelle des stimulations bilatérales alternées). Ce procédés de stimulations continue jusqu’à ce que le souvenir ne génère plus de perturbations et soit mis à distance.

Comment se déroule une séance ?

Les premières séances comprennent, les deux premières phases de l’accompagnement : la personne évoque (si elle le désire) son histoire, parle de sa problématique au présent. Elles permettent ainsi de poser le cadre, d’installer une “alliance thérapeutique”, de définir la demande du patient et d’établir le plan de l’accompagnement.

La personne sera invité après qu’elle s’en sente capable, à se concentrer sur un événement spécifique. L’attention sera portée à une image négative, à une croyance et à un sentiment de corps liés à cet événement, puis à une croyance positive indiquant que les problèmes ont été résolus.
Tandis qu’elle se concentre sur l’événement bouleversant, le thérapeute commencera des séries de mouvements oculaires, de sons( si plutôt auditif ) ou de tapotements ( si plutôt Kinesthésique ) d’un côté à l’autre. La personne sera guidée pour noter ce qui lui vient à l’esprit après chaque série.

Les 8 phases de traitement qui constituent un accompagnement avec la NMO , dont la durée et le déroulé va varier d’une personne à l’autre, vont les confronter à des changements de perception ou à des modifications des images, des sentiments ou des croyances concernant l’événement. La personne a le plein contrôle pour arrêter à tout moment, si nécessaire, les cas sont rares. Les ensembles de mouvements oculaires, de sons ou de tapotements sont répétés jusqu’à ce que l’événement devienne moins gênant.

Il y a cependant quelques contre-indications: les troubles graves de la personnalité comme par exemple les psychoses (schizophrénie) sont considérées par la majorité des thérapeutes comme une contre-indication. les états suicidaires et les troubles cardiaques récents figurent aussi parmi les contre-indications.

Celles-ci sont à évaluées par et avec le thérapeute.

Publié par Vincent LIXON

Hypnothérapeute Certifiés ESHE, Coalix Academy pour une formation aux p’tits oignons, Maitre Praticien en Hypnose Erycksonienne, formation en N.M.O (Neurothérapie par Mouvements Oculaires), et formation sur la douleur également, et bien sur à la P.N.L. Travaillant essentiellement à domicile puis par Skype, Whatsapp et Zoom et bientôt en cabinet sur le 13.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :